Potions

La fabrication de potions est un art magique très ancien, très puissant, d’une rare complexité, et qui requiert beaucoup de savoir. Pour inventer soi-même de nouvelles recettes, il ne suffit pas de connaître les propriétés magiques et la valeur symbolique de diverses herbes, fleurs et épices; il faut aussi posséder de bonnes bases en matière d’herboristerie pour éviter les intoxications et les empoisonnements. Heureusement, beaucoup de livres sur ces sujets sont disponibles, et il suffit d’être curieux et patient pour en tirer le savoir nécessaire.

Contrairement à la phytothérapie, à l’herboristerie, ou à la simple préparation de tisanes, qui peuvent être pratiquées par tout le monde, l’art des potions requiert un talent magique. Une personne sans don, sans affinité avec les énergies des éléments ni avec les esprits, qui ne s’implique pas dans le surnaturel, et qui se contente de mélanger des plantes sans impliquer son mental et sa concentration dans le processus, n’obtiendra jamais une potion magique. Selon les constituants chimiques des ingrédients employés, peut-être obtiendra-t-elle un arôme intéressant ou certaines propriétés médicinales, mais son mélange n’aura pas d’énergie magique et pas d’effet surnaturel. Autrement dit, une potion ne devient pas magique toute seule; sa magie vient du sorcier ou de la sorcière qui la prépare.

Un peu de vocabulaire

La plupart des potions sont à base aqueuse: les ingrédients sont mélangés dans de l’eau. Lorsqu’on y fait directement mijoter les plantes, cela s’appelle une décoction; par contre si les plantes se trouvent dans un filtre qui les empêche de se répandre dans l’eau, cela s’appelle une infusion.

Une potion aqueuse contenant une grande quantité de sucre (assez pour en changer la texture) s’appelle un sirop.

Un élixir est une potion alcoolisée.

Une huile essentielle est une huile extrêmement concentrée extraite d’une plante aromatique, dont elle possède les propriétés médicinales et magiques. Ces huiles s’emploient généralement en petites quantités, et on les dilue souvent dans des huiles neutres.

Une huile neutre a très peu de propriétés en soi et ne réagit pas avec les ingrédients qu’on y ajoute, ce qui en fait une bonne base dans laquelle on peut mélanger diverses huiles essentielles (par exemple, l’huile d’olive et l’huile d’amande sont d’excellentes huiles neutres).

Les préparations destinées à être appliquées sur la peau portent différents noms. Une lotion est liquide et a une base aqueuse. Un liniment est aussi un mélange liquide, mais à base d’huile. Une crème est une préparation plus épaisse, mais assez fluide pour qu’on puisse la verser lentement de son contenant. Un onguent est un mélange si épais qu’il ne se renverse pas si on tourne son contenant à l’envers.

On appelle philtre toute potion visant à influencer les émotions et les sentiments d’une personne.

Enfin, le terme brouet, si associé aux sorcières d’antan, désigne toute potion liquide à base aqueuse dont l’aspect est à première vue repoussant: les potions particulièrement gluantes, nauséabondes, de couleur peu invitante, ou aux ingrédients particulièrement dégoûtants peuvent donc être appelées des brouets de sorcières au sens traditionnel du terme.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 231 autres abonnés

%d bloggers like this: