Accessoires magiques

Bien que la sorcellerie se fasse surtout sur le plan spirituel, la plupart des sorciers aiment avoir des liens physiques avec les énergies qu’ils emploient. Il nous est plus facile, en tant qu’êtres incarnés, d’aborder la magie si elle est concrète. C’est pour cela que les rituels existent. Et il existe une infinité de façons d’utiliser des objets symboliques dans les rituels.

Les accessoires utilisés dépendent des préférences de chaque pratiquant et aussi des traditions, mais dans les rituels wiccans et dans l’ensemble de la magie blanche, certains objets sont très courants:

L’athamé: très courant et très puissant, c’est un petit couteau rituel. Traditionnellement, il est à double tranchant, sa lame n’est pas aiguisée et son manche est noir, mais les variations sont très fréquentes. Il sert rarement à couper des choses, mais plutôt à diriger des énergies, et symbolise soit le Feu, soit l’Air. C’est aussi un symbole masculin, associé au Dieu, servant de talisman pour repousser les esprits malveillant et de signe d’autorité lorsque l’on invoque des esprits. L’athamé a parfois un compagnon à manche blanc, qui ne sert pas pour les rituels mais plutôt pour découper et préparer des ingrédients de potions.

La baguette: instrument moyennement fréquent, simple mais très puissant. C’est un court et mince bâton de bois, de verre, de métal ou d’un autre matériau solide, parfois décoré de symboles, de rubans, de cristaux, de couleurs… La baguette symbolise le Feu ou l’Air, et sert à concentrer et diriger les énergies avec précision ainsi qu’à invoquer des forces et des êtres.

Le bâton: moins courant que la baguette, car beaucoup plus encombrant. C’est en général un long bâton de bois, souvent à peu près de la grandeur de son utilisateur, plus robuste et moins finement décoré que la baguette. Symbole de pouvoir et de maîtrise des forces, il sert à focaliser de très grandes quantités d’énergie ainsi qu’à faire des invocations.

La boule de cristal: accessoire très connu (voire cliché), la boule de cristal ne donne pas sa place quand il s’agit de divination. Elle est utile pour voir le passé, le présent et l’avenir, mais il faut un talent de voyance considérable pour arriver à y voir clairement.

Le burin: cousin de l’athamé et du couteau rituel, traditionnellement au manche rouge. Il sert principalement à graver des runes ou autres symboles, mais il se substitue aussi très bien au couteau pour préparer des ingrédients, et il remplace parfois l’athamé lors des rituels.

Les cartes: très répandus, les jeux de cartes et les tarots servent généralement à prédire l’avenir; les cartes peuvent aussi révéler le passé et certains éléments du présent, et répondre à des questions spécifiques. Il en existe des milliers de modèles différents.

La chandelle: l’accessoire le plus courant de tous, le plus facile à trouver, la chandelle a l’avantage colossal de ne pas sembler étrange aux yeux des cowans. Elle peut servir de source d’énergie, représenter le Feu ou les autres éléments, être un symbole des divinités, délimiter un cercle, servir de signal à des esprits… Selon sa couleur, une chandelle peut aussi symboliser le but d’un sort, sans oublier que rien ne bat les chandelles lorsqu’il s’agit de créer une ambiance mystique.

Le chaudron: généralement en métal lourd, tel que la fonte. Un chaudron de qualité est parfois difficile à se procurer ou encombrant à ranger; c’est pourquoi contrairement à la croyance populaire, les sorciers utilisent le plus souvent des chaudrons de petite taille et non d’immenses cuves. De toute façon, qui a besoin de préparer 50 litres de la même potion ? Le chaudron sert à mélanger des ingrédients ou à prédire l’avenir, et symbolise l’union des éléments et le pouvoir créateur de la magie. On y verse parfois aussi un peu d’alcool que l’on enflamme, afin d’y brûler divers ingrédients. Plusieurs sorciers emploient même un petit chaudron comme brûleur à encens.

Le contenant d’eau: représente l’Eau (quelle surprise), et peut servir pour la divination.

La coupe ou le calice: représente le divin dans son aspect féminin, le pouvoir de la Déesse, et permet la divination ou le partage du vin et d’autres boissons durant un rituel.

Les cristaux: les cristaux sont souvent utilisés car ils n’ont pas l’air bizarres aux yeux des cowans (après tout, ils sont décoratifs et on peut les collectionner !) Le quartz clair est le plus courant et le plus polyvalent cristal en magie, mais toutes sortes d’autres minéraux ont des usages particuliers. Les cristaux servent entre autres à prédire l’avenir, à concentrer ou stocker de l’énergie, et à représenter la Terre ou d’autres éléments.

L’encens: outil habituel, qui suscite peu de questions indiscrètes car même les cowans le trouvent normal pour parfumer une maison. Il représente l’Air et la sagesse, et son parfum aide à créer une ambiance propice à la magie. Divers encens ont des significations particulières qui les lient à des forces différentes; tout dépend des pensées que suscite leur odeur, et de la symbolique des plantes employées pour les préparer.

Les huiles essentielles: utilisées dans le même but que l’encens, les huiles de diverses plantes aromatiques peuvent servir à purifier, représenter l’Air, ou encore simplement améliorer l’ambiance.

Les livres de magie: courants et incroyablement utiles, mais il faut souvent prendre soin de les cacher aux regards indiscrets. Les livres utilisés en magie sont surtout les grimoires (des livres d’apprentissage de la magie), les livres de sorts, et les plus chéris des sorciers: les Livres des Ombres (livres personnels écrits par les sorciers, renfermant leurs sortilèges et leurs secrets).

Le pendule: utilisé aussi hors de la sorcellerie, le pendule est un instrument utile pour détecter les courants d’énergie ou répondre à des questions de divination. On peut également l’employer pour trouver des lieux ou des personnes en les faisant désigner sur une carte.

Le pentacle: un disque sur lequel est gravé un pentacle est parfois utilisé pour représenter la Terre durant les rituels, et peut très bien servir de base de travail sur laquelle sont déposés des objets. Quant aux pentacles souvent portés par les sorciers et sorcières sous forme de pendentifs, de bagues ou de boucles d’oreilles, ce sont littéralement des badges qui les identifient comme croyants et leur offrent également une protection contre les démons et la magie noire.

Les runes: anciens symboles scandinaves, souvent inscrits en accord avec leur signification pour ajouter de la force à un sort. Instruments très puissants surtout entre les mains des druides et des néo-païens nordiques, les runes sont souvent gravées sur de petits disques de pierre ou des pièces de bois qui peuvent alors être utilisés comme instruments de divination.

%d blogueurs aiment cette page :