Sabbats et esbats

Les sabbats et les esbats sont les moments les plus magiques de l’année, particulièrement appropriés pour s’adonner à la sorcellerie.

Esbats
Les esbats sont les nuits de pleine Lune; il y en a 13 par année. Ce sont des moments dédiés spécifiquement au culte de la Déesse. Traditionnellement, c’était ces nuits-là que les sorcières d’antan se réunissaient informellement, dans la demeure de l’une d’entre elles ou dehors dans les bois, chacune emportant quelques ingrédients ou accessoires selon ses besoins du moment. On profitait alors de l’influence positive de la pleine Lune pour jeter des sorts afin de régler divers problèmes rencontrés durant le dernier mois lunaire. Lorsque aucun sortilège ni rituel ne semblait nécessaire, on se contentait simplement de bavarder au clair de Lune.

On peut profiter de l’appui d’un esbat la nuit exacte de la pleine Lune, évidemment, mais aussi la nuit précédente et la nuit suivante.

Sabbats
Alors que les esbats sont liés à la Lune et dédiés à la Déesse, les sabbats sont des fêtes solaires suivant le rythme des saisons et célèbrant les étapes symboliques de la vie du Dieu. Il y a 8 sabbats chaque année: un sabbat mineur à chaque début de saison, et un sabbat majeur à chaque milieu de saison.

Les sabbats sont les fêtes de la Wicca, les moments sacrés des sorciers. Chacun est assorti d’un thème particulier selon sa position dans le cycle annuel. Lorsque la pleine Lune tombe, par coïncidence, la nuit d’un sabbat, la fête n’en est que plus magique. Voici la liste des sabbats avec leurs dates et leurs thèmes (ces dates sont celles utilisées dans l’hémisphère Nord; dans l’hémisphère Sud, les saisons étant inversées, il convient d’inverser pareillement les sabbats):

Yule
Sabbat mineur du solstice d’hiver, aux environs du 21 décembre. C’est la fête hivernale qui célèbre la chaleur du foyer et la ténacité de la vie. On célèbre la renaissance de l’aspect clair du Dieu Cornu, le Roi du Chêne, mais il n’est qu’un enfant et son côté obscur, le Roi du Houx, continue de régner. Le sapin décoré, adopté par les chrétiens, est un symbole païen de respect envers les conifères, dont la verdure tenace en plein hiver symbolise la force de la vie. Le mot « Noël » signifie « Soleil nouveau », en l’honneur du Dieu Cornu qui vient de renaître.

Imbolc
Sabbat majeur de l’hiver, le 1er ou le 2 février, aussi appelé la Chandeleur. C’est une fête de la lumière, en l’honneur des jours qui s’allongent et de l’aspect clair du Dieu Cornu qui grandit et prend des forces. Tout matériel de rituel et de sorcellerie acheté, remis à neuf ou consacré en ce jour sera spécialement béni et efficace. C’est le moment idéal pour acheter de nouveau stocks de chandelles, ou mieux encore, pour en fabriquer soi-même !

Ostara
Sabbat mineur marquant l’équinoxe de printemps, aux alentours du 21 mars. C’est le moment où le jour l’emporte sur la nuit: le Roi du Houx cède le pouvoir au jeune Roi du Chêne, et les sorciers profitent de l’occasion pour faire des rituels de bénédiction, de purification, de protection et de fertilité. L’élément Feu est à l’honneur durant cette fête, et symbolise la lumière du printemps.

Beltane
Le second plus important de tous les sabbats, cette fête majeure du 1er mai symbolise le mariage du Dieu Cornu avec la Déesse. La Dame Blanche reçoit alors hommages et louanges, et les sortilèges de guérison, de fertilité et de protection ont une puissance supplémentaire en l’honneur de ses noces. Les feux allumés ce jour-là sont particulièrement bénis et chassent les forces du mal. Bien que cette fête célèbre la joie, l’amour et la sexualité, elle peut aussi être un moment de rites de passage: la lumière bénie des feux de Beltane est une provocation pour les esprits malveillants, qui surgissent à l’occasion pour mettre à l’épreuve la foi de certains sorciers, surtout les plus jeunes et inexpérimentés.

Litha
Sabbat mineur du solstice d’été, autour du 21 juin. À ce moment de l’année, le côté clair du Dieu Cornu, le Roi du Chêne, est tout puissant, et on fête l’épanouissement de la nature. Excellente occasion de célébrer en plein air, Litha est aussi le jour idéal pour transplanter et entretenir plantes et herbes magiques dans le jardin.

Lammas
Sabbat majeur du 1er août. Le Dieu de la lumière vieillit mais son règne porte fruit, et on célèbre les récoltes, les projets accomplis et les récompenses des efforts passés. C’est un moment idéal pour les sorts de prospérité. La cuisine est à l’honneur pour symboliser la générosité nourricière de la nature.

Mabon
Équinoxe d’automne, environ le 21 septembre. Ce sabbat mineur marque la fin du règne de la lumière. Le Roi du Chêne, maintenant vieux, cède le trône et lègue un héritage: les récoltes et la chaleur du foyer permettront de traverser l’hiver, car le règne du Roi du Houx recommence. C’est la fête du remerciement, l’Action de Grâce des sorciers, et donc le moment de l’année où les offrandes ont le plus d’impact. À Mabon, on commence à sentir une étrange et puissante magie dans l’air, car un très grand sabbat approche…

Samhain
Ce que les cowans appellent Halloween ou la veille de la Toussaint est en fait Samhain, le sabbat majeur du 31 octobre, le Nouvel An des sorciers. C’est le plus puissant et le plus sacré de tous les sabbats. Ce jour-là, le Dieu lumineux meurt et l’aspect sombre du Seigneur Cornu règne aux côtés de la Déesse, la maîtresse de la mort et des mystères. C’est alors que le voile entre notre monde et le monde des esprits est le plus mince, permettant aux défunts, aux démons, aux anges, aux guides spirituels et aux spectres de se manifester plus facilement parmi nous. Avec tous ces esprits qui circulent librement, on pourrait craindre que des attaques surviennent, mais heureusement les puissantes citrouilles décorées montent la garde et chassent les mauvais esprits: les bougies placées dans les citrouilles symbolisent le côté clair du Dieu, qui repose désormais en gestation dans le ventre de la Déesse, préparant sa renaissance… Jamais dans l’année la magie n’atteint une puissance telle que cette nuit-là, et certains sorciers qui sont prêts à recevoir de nouveaux pouvoirs les obtiennent des Dieux à cette occasion. Samhain est également le seul moment de l’année où il est permis de rompre la quatrième Loi de la Sorcellerie et de se révéler à certains cowans.

Une fois Samhain passé, il s’écoule une période appelée le Mois des Morts: le mois de novembre tout entier est consacré aux défunts et est idéal pour communiquer avec les esprits. Ensuite vient le mois de Yule où la Déesse finit par remettre au monde le Dieu de la lumière, dont les pouvoirs sont régénérés, et le cycle recommence.

%d blogueurs aiment cette page :